CHERCHER

20th Century Fox

Notre histoire


William Fox, un juif immigré d’Hongrie alors âgé de 25 ans à peine, fonda notre société en 1904 à New York. Après avoir revendu son usine de transformation de vêtements, il acheta un modeste common show. À l’époque, c’était l’appellation légale que l'on donnait à la projection de films dans un magasin aménagé à cet effet et pouvant accueillir 299 sièges maximum. L'entrée de ces cinémas primitifs coûtait un nickel seulement, soit cinq centimes. C’est ainsi qu’ils furent baptisés les nickelodeons, petits cinémas de quartier.

M. Fox, qui avait la fibre du spectacle, eut l’idée d'engager un magicien qui se produisait devant son magasin afin d’attirer la clientèle. Ses clients, toujours plus nombreux,  s’amassaient sur des strapontins (qu’il louait à un entrepreneur de pompes funèbres du quartier) pour venir regarder des simples courts métrages. Ces premiers clients du cinéma regardaient des films que l’on tournait encore à la main par le biais d’une boîte illuminée, qui agrandissait les images et les projetait de l’autre côté du magasin sur un mur blanc.

Avec ses partenaires B.S. Moss et Sol Brill, William Fox parvint à investir les recettes de son premier common show dans un second puis un troisième petit cinéma. La nouvelle entreprise de cinéma de Fox, Moss et  Brill finit par posséder jusqu’à 25 de ces petites salles de cinéma !

La suite logique pour M. Fox et ses partenaires consista à ouvrir une bourse d’échange de films, une première dans le pays. La Greater New York Film Rental Company fournissait alors de nouveaux films aux nickelodeons et offrait une opportunité idéale pour l’échange de films avec d’autres exploitants de cinéma et bourses d’échange. En 1913, la forte croissance du secteur du cinéma rendait presque impossible l’obtention de nouveaux films. M. Fox créa rapidement la Box Office Attraction Company et commença à produire lui-même ses films.

Deux ans plus tard, M. Fox, ainsi que d’autres pionniers de l’industrie du film, comme Adolph Zukor (Paramount) et Carl Laemmle (Universal), décidèrent que le climat tempéré de la Californie se prêterait mieux à la production de films tout au long de l’année. Il mit donc le cap sur l’ouest et y fonda en 1915 la Fox Film Corporation. M. Fox nomma alors son partenaire commercial de l’époque, Winfield R. Sheehan, vice-président et directeur général de la nouvelle entreprise.

La Fox Film Corporation, qui avait établi son siège dans l'ancien Studio Selig, dans le district d’Edendale du sud de la Californie, combinait la production, la projection et la distribution de films dans une seule et même entreprise. M. Sheehan ouvrit de nouvelles bourses de films dans une douzaine de grandes villes du pays afin d’étendre la portée et l’ampleur de la prospère entreprise Fox.

L’industrie du film poursuivit sa croissance et le bâtiment d'Edendale, qui était pourtant déjà bien imposant, s’avéra rapidement trop exigu pour les activités de production. M. Fox décida donc en 1917 d’acheter le Studio Thomas Dixon, une parcelle de plus de deux hectares, située à l’angle de la Western Avenue et de Sunset Boulevard à l’ouest d’Hollywood.

Bien que de nouveaux plateaux et ateliers furent construits, la production prit une ampleur telle que l'entreprise manqua à nouveau de place. M. Fox acheta encore plus de trois hectares (l’investissement total de 5,5 hectares d’immobilier représentait  215.000 $ et en 1934, la valeur de la parcelle avait déjà grimpé jusqu’à 2,5 millions de dollars) de l’autre côté  de la Western Avenue,

La demande augmenta à une vitesse vertigineuse, le public voulait toujours plus de films et de plus en plus sophistiqués. Les spectateurs commencèrent à être fascinés par les « vedettes de cinéma ». Vers 1910, lorsque Florence Lawrence acquit la gloire avec THE BIOGRAPH GIRL,  le public se mit à venir voir des films dans le seul but d’admirer les dernières performances de leurs acteurs préférés.

William Fox fut l’un des premiers producteurs à détecter cette tendance. En 1915, il repéra une jolie actrice qui figurait dans un de ses films. Il lui donna un nouveau nom et lui imagina des origines exotiques. C’est ainsi qu’il créa de toutes pièces la vedette Theodosia Goodman, aussi connue sous le nom de Theda Bara.

M. Fox découvrit aussi un ancien cowboy de rodéos, qui travaillait initialement dans l’entreprise comme dresseur de chevaux. En 1918, Tom Mix était  bien parti pour devenir une des plus grandes vedettes de films de western de tous les temps.

En 1925, M. Fox fut à nouveau confronté à la nécessité d’étendre ses équipements de production de cinéma. Le besoin le plus pressant du studio était d’acquérir un grand espace ouvert qui pouvait être utilisé pour la création d’un western à succès avec Tom Mix. M. Fox était suffisamment riche pour pouvoir se procurer plus de cent hectares de terrain à Beverly Hills. Ce terrain se trouvait entre deux parcours de golf, loin des nouvelles constructions en hauteur d'immeubles de bureaux et d'appartements. L'endroit était idéal pour y installer des plateaux « fixes » en plein air pour la Movie Company et pour y construire des plateaux et des bureaux. À l’heure actuelle, la Twentieth Century Fox Film Corporation se trouve toujours sur ces terrains.

En 1927, l’introduction du son au cinéma mit l’industrie du film sans dessus dessous. Grâce au succès remporté par le système de Movietone pour l’enregistrement du son, Fox dût entreprendre toute une série de restructurations et conclure des contrats financiers. En 1929, tant  Hollywood que Wall Street furent stupéfaits lorsque Fox Films acheta 55% de la Loew’s Inc., la maison-mère de son concurrent MGM,  pour environ 55 millions de dollars. Plus tard, sur ordre des autorités américaines, la part de la Fox dans la Loew fut levée et les actions de la Loew se retrouvèrent dans les mains de différentes banques.

En 1930, William Fox fut évincé lors d’une opération commerciale radicale par un consortium d’actionnaires majoritaires de son entreprise éponyme. Il ne put plus jamais faire partie de Fox Film.

Un nouveau patron fut donc recherché pour la Fox. Le 1er avril 1932, Sidney R. Kent rejoignit l’entreprise en qualité de vice-président exécutif. Deux semaines plus tard, il fut nommé président de l’entreprise, une fonction qu’il exerça jusqu’à sa mort en 1942.

En 1935,  la Fox Film Corporation fusionna avec la florissante entreprise de production, la Twentieth Century Pictures, dirigée par Joseph M. Schenck. C'est à ce moment que l’entreprise adopta son nom actuel, la Twentieth Century Fox Film Corporation. Grâce à cette fusion, M. Schenck devint président du conseil d’administration, puis nomma Darryl F. Zanuck vice-président de l’entreprise et lui céda la responsabilité de la production.

M. Zanuck, qui avait alors 31 ans,  percevait un salaire annuel de 250.000 $, ce qui représentait une somme colossale à l’époque. Il s’avéra cependant qu’il valait largement cette rémunération. En 20 ans passés à la tête de la production de la Twentieth Century Fox, il parvint à produire des films d’excellente qualité qui permirent à ses studios de remporter plus de 150 Oscars.

En 1942, lorsque Sidney Kent décéda, sa fonction de président fut reprise par Spyros P. Skouras, un propriétaire de cinéma. Cependant, les relations entre M. Skouras et M. Zanuck se détériorèrent presque immédiatement.

La lutte entre les deux cadres déboucha finalement en 1956 sur le départ de M. Zanuck qui décida de quitter la Fox pour s’installer comme producteur indépendant.

Pour la Fox, le départ de M. Zanuck fut synonyme de régression. En 1956, la demande de CinemaScope, le système d’enregistrement de larges images qui avait été développé et breveté en 1953 par la Fox et qui lui avait valu un Oscar, diminua. L’on n’attendait plus d’innovations, de nouvelles techniques ou de nouveaux effets spéciaux qui auraient pu susciter l’intérêt du public. De plus, pour compliquer les choses, la popularité grandissante de la télévision priva le cinéma de ses spectateurs, qui préféraient rester à la maison.

Les chefs de production se succédèrent, mais aucun d'entre eux ne parvint à combiner la gestion financière et le développement créatif, comme M. Zanuck savait si bien le faire. La production catastrophique de CLÉOPATRE  fut la pire débâcle de la Fox. En effet, cette production dura plus de quatre ans et engloutit un budget sans précédent de 40 millions de dollars ! L’entreprise était au bord de la faillite et dut donc vendre quelques un de ses meilleurs terrains situés à l'ouest de Los Angeles, où se trouve actuellement la Century City.

La Fox était confrontée à des difficultés financières telles qu’elle prit la décision de rappeler M. Zanuck, qui fut cette fois nommé président de l’entreprise. Il agissait sous la responsabilité du président du conseil d’administration, Spyros Skouras. Richard, le fils de M. Zanuck rejoignit également l’entreprise en qualité de vice-président exécutif et responsable de la Production mondiale.

Les premières décisions de M. Zanuck furent de mettre fin à la catastrophique production de CLÉOPATRE et de fermer le studio. Il passa en revue toutes les productions en cours et étudia leur faisabilité. M. Zanuck reprit personnellement la supervision éditoriale de CLÉOPATRE, ce qui déboucha sur un film très divertissant lors de « réouverture » du studio en 1963.

En peu de temps, les Zanuck transformèrent une entreprise en détresse en un prestigieux concept de premier plan au sein de l'industrie du divertissement. En 1969, Darryl F. Zanuck fut nommé président du conseil d’administration et président-directeur général, tandis que Richard endossa la fonction président.

L’influence des Zanuck sur la Fox reste encore tangible. Lorsque, en 1971, tous deux abandonnèrent leurs fonctions au sein de l’entreprise, Darryl fut nommé président honoraire – le tout premier de la Fox. Des années plus tard, Richard revint aux studios en tant que producteur indépendant, avec son partenaire commercial David Brown. Ensemble, ils apportèrent encore de nombreux films à la Fox, dont les incroyables succès LE VERDICT et COCOON qui furent tous deux applaudis par la critique.

Après le départ à la retraite de Zanuck en 1971, Dennis Stanfill endossa jusqu’en 1981 la fonction de président du conseil d’administration de la Fox. Début 1981, Stanfill fut chargé de la conversion de la Fox qui passa du statut d'entreprise publique à celui d’entreprise privée lorsque le baron du pétrole indépendant de Denver, Marvin Davis, acheta les studios.

Après le départ de M. Stanfill, Alan J. Hirschfield fut nommé président du conseil d’administration, une fonction qu’il assura jusqu’en septembre 1984.

Pendant le mandat de M. Hirschfield, la Twentieth Century enregistra des succès considérables dans tous les domaines. Des films à succès comme À LA POURSUITE DU DIAMANT VERT, PORKY’S et TAPS furent commercialisés et LE RETOUR DU JEDI battit tous les records au box office.

En octobre 1984, Barry Diller rejoignit la Fox en tant que président et président-directeur général. En mars 1985, Rupert Murdoch acheta 50% de la TCF Holdings Inc. à M. Davis via The News Corporation Limited. En septembre de la même année, M. Murdoch racheta les 50% restants à M. Davis.

La Fox Inc. fut fondée en octobre 1985 au cours d’une grande restructuration des participations de divertissement et de diffusion de News America et TCF Holdings. Fox Inc. est une fusion de ces participations, elle se compose de trois département principaux :

Twentieth Century Fox Film Corporation, Fox Television Stations Inc. et Fox Broadcasting Company.

Fox Television Stations Inc. fut créée en mars 1986 avec l’achat de six chaînes de télévision indépendantes de Metromedia Inc. à New York (WNYW), Los Angeles (KTTV), Chicago (WFLD), Dallas (KDAF), Washington D.C. (WTTG) et Houston (KRIV).

Fox Broadcasting Company vit le jour en mai 1986. Il s’agit d’un service national de programmation par satellite pour des chaînes indépendantes. Cette société offre une qualité de réseau ainsi que des programmes de prime time et de fin de soirée originaux. En octobre de la même année, la FBC passa pour la première fois à l’antenne avec son tout premier programme « The Late Show Starring Joan Rivers ».

En décembre 1996, William Mechanic fut nommé président et président-directeur général de la Fox Filmed Entertainment. Parmi ses responsabilités, il était chargé de toutes les activités du studio, dont la production mondiale, le marketing et la distribution de films ainsi que les activités mondiales pour Fox Videos, Fox Interactive, Fox Licensing & Merchandising et Fox Music. En 1997, Fox produisit le film TITANIC, qui battut tous les records au box office.

Grâce aux impressionnâtes prestations du département de production de la 20th Century Fox, l’entreprise créa la Fox 2000, un petit studio axé principalement sur le divertissement général, et la Fox Searchlight Pictures, qui produit des films spécialisés pour un public adulte averti.

En novembre 1998, la Fox Entertainment Group Inc. opta pour une introduction en Bourse par l'émission et la vente de 124 800 000 actions ordinaires de classe A. Les actions ordinaires de classe A qui venaient d’être émises représentaient environ 18,6% de l'encours des actions ordinaires de l'entreprise.

En juin 2000, Mechanic quitta l’entreprise. Il fut remplacé par Jim Gianopulos et Tom Rothman en tant que co-présidents de Fox Filmed Entertainment. Cette présidence est encore en vigueur à l'heure actuelle. En 2005,  la Fox Filmed Entertainment se retira de la Bourse australienne et passa à la Bourse de New York.

Plus récemment, la Fox engrangea des succès dans le domaine du cinéma, de la télévision, des technologies et des concepts basés sur la réalité.

Le mois de janvier 2001 marqua le lancement de National Geographic TV and Film. Fox Network lança la chaîne National Geographic. Cette chaîne emmène les téléspectateurs au rythme de la planète, avec des émissions scientifiques, culturelles et d’aventures. NGC U.S. est un des réseaux de chaînes câblées ayant connu la croissance la plus rapide de l’histoire des États-Unis,  avec plus de 50 millions d’abonnés en trois ans seulement. Les chaînes de la National Geographic sont présentes dans 147 pays du monde entier, diffusées dans 25 langues différentes.

En février 2002, Speedvision, qui est entre les mains de News Corp., fut relancée sous le nom de SPEED Channel. SPEED est le principal réseau d’amateurs de sports moteurs et automobiles. Cette chaîne diffuse des émissions sur presque tous les grands championnats de sports moteurs.

Le 11 juin 2002, les premières émissions de la saison 1 d’American Idol, une émission de téléréalité de concours de chant, furent diffusées. Le succès d'American Idol ne cesse d’augmenter et l'émission en est actuellement à sa septième édition.

Les activités de télévision continuent de croître pour la Fox, avec le lancement de Fuel network le 1er juillet 2003. FUEL TV, la seule chaîne du genre, se consacre aux émissions sur de sports d’action comme le skateboard, le surf, le snowboard, le wakeboard, le cross et le moto-cross freestyle, en compétition ou non.

En 2005, Fox Interactive Media (FIM) fut créée pour surveiller les nouvelles acquisitions médias de la News Corporation. FIM est un collectif de sites internet de réseaux sociaux, de divertissement, de sport et d’information de qualité. Ces sites mettent à la disposition des utilisateurs une plateforme et des instruments qui leur permettent de communiquer entre eux et de s'occuper dans les médias. Le réseau mondial de l’entreprise comprend quelques succès du genre, comme MySpace, Photobucket, IGN, FOXSports.com, RottenTomatoes, AskMen, Flektor et bien plus encore. Ils font tous partie des réseaux qui ont le plus de succès auprès du public.
Le 24 mai de la même année, la Fox Reality Channel fut lancée. Cette chaîne diffuse des émissions de téléréalité (achetées à d’autres chaînes comme ABC, CBS, NBC, The CW et MyNetworkTV ), mais aussi de nombreuses émissions internationales issues de Grande-Bretagne, d’Australie et de Nouvelle-Zélande. La Fox Reality.com pousse le concept de téléréalité à un niveau supérieur avec des images, des jeux, des sondages et un regard sur les coulisses de la téléréalité jamais vus auparavant.

Après le succès de différents concepts interactifs basés sur la téléréalité, la News Corporation procéda en juillet 2005 à l’achat de MySpace pour la somme de 580 millions de dollars. MySpace est un site de réseautage social offrant un réseau interactif d’amis, de profils personnels, de blogs, de groupes, de photos, de musique et de petits films pour les adolescents et adultes du monde entier inscrits sur ce site.

En 2006, Fox Atomic fut créée. Cette entreprise produit et vend des films et du contenu numérique qui s’adresse aux jeunes de 17 à 24 ans, via toutes les plateformes de médias. Les utilisateurs obtiennent aussi un accès au divertissement et sont encouragés à la création, au remixage et au partage de leurs propres créations.

En 2007, LES SIMPSON, qui sont toujours aussi populaires, ont fêté leur 20ème anniversaire et la diffusion de leur 300ème épisode. La même année, le tant attendu LES SIMPSON – LE FILM sortit dans les salles. LES SIMPSON est la série d’animation télévisée la plus longue de l’histoire. Lancée en 1989, cette série est encore diffusée à l’heure actuelle.

En mars 2007, la News Corp. annonça la conclusion d’une joint-venture avec la NBCU pour la diffusion de petits films en ligne. Cette nouvelle société, baptisée « Hulu », est un service en ligne à la demande ainsi qu’une plateforme d’échange. Hulu offre un éventail toujours plus large de films et d’émissions de télévision exclusifs et de grande qualité de la NBC et de la Fox ainsi que de leurs très nombreuses autres chaînes câblées. L’objectif est d’être une « source unique de programmes gratuits à la demande des plus célèbres studios et réseaux en ligne, qui permet aux spectateurs de retrouver rapidement et simplement du contenu d'excellente qualité qu'ils peuvent ensuite visionner. Les émissions de télévision sont disponibles à tout moment, les abonnés peuvent les visionner, les partager ou les transformer (une fonction appelée « clipping ») à leur gré. LES SIMPSON, Arrested Development et FAMILY GUY sont les émissions qui attirent le plus d'internautes sur ce site Internet.

Le 4 décembre 2007, Fox Entertainment Group acheta Beliefnet, le plus grand réseau Internet de religion et de spiritualité. Il s’agit d'une grande communauté en ligne qui rassemble toutes sortes de convictions religieuses et qui a pour objectif d’offrir une plateforme gratuite pour les informations et l'inspiration religieuses, les instruments spirituels, les débats et les groupes de discussion.

En juin 2008,  la TCFHE triompha aux HEW Awards en remportant les prix de « Distributeur retail de l’année », « Distributeur rental de l’année » et « Distributeur de l’année toutes catégories confondues ». Home Entertainment remporta aussi le Marketing Award du « Meilleur marketing de film (Blockbuster) » pour LES SIMPSON – LE FILM.